• On arrose !
  • Et ça pousse tellement vite !
  • Ah ! L’apprentissage...
  • À l’écoute !

Actualités

Bentégnier en ébullition

Environ 800 personnes assistent à la profession perpétuelle de sœur Hellène Ndèye Sarr présidée par Mgr. Ndiaye, archevêque de Dakar. Héllène est heureuse de se retrouver dans son milieu pour ce Grand Jour. Elle remercie chaleureusement les gens qui l’ont accompagnée dans son cheminement.  Héllène est directrice de l’École Kër Mère Saint-Louis qui est en pleine effervescence : une 8e classe se construit; les sœurs habiteront bientôt leur nouvelle maison; les parents sont toujours prêts à collaborer. Ça bouge à Bentégnier !

Un jardin ? Mais oui !

La tradition d’établir un jardin près d’une fondation SCSL remonte à 1803.  Les dames du Père Éternel de Vannes cultivaient des légumes pour nourrir la maisonnée, nous rapporte sœur Ria Gerritsen dans Conduite par l’Amour.  Dans quelques années, le jardin de Banankoro produira fruits et légumes pour nourrir les sœurs et les gens qui s’impliquent  dans l’œuvre sociale de Banankoro… On sait déjà que le travail, si bien commencé par sœur Aline, permettra bientôt à une vingtaine de femmes de participer à l’activité «jardinage» dans un espace aménagé près du château d’eau

Promotion féminine à Banankoro

Nous avons un projet !  Plus de 40 femmes ont donné leur nom pour les ateliers de couture. Il n’y a pas encore de bâtiment!  Oui, mais nous avons des manguiers et un patio.  La directrice du projet, sœur Djitome Imelda Carine est prête à aménager un espace à l’extérieur… Les sœurs de la communauté apporteront leur collaboration, c’est promis.  Qu’est-ce qu’on attend, alors ? Mère Saint-Louis ne peut que bénir ce projet : il est en ligne directe avec le charisme qu’elle nous a légué.

Visionner un lieu sur la carte

Rechercher par :

Témoignages

 

   Depuis 1991, Mère Saint-Louis m’inspire vraiment. Sa vie et la Parole de Dieu sont mon pain quotidien.  Me faire proche des personnes démunies donne sens à ma vie…

 

   Au Royal Victoria Hospital à Montréal, j’aimais prendre du temps pour écouter les malades ; l’écoute est source de guérison et vaut bien des médicaments. Au Chaînon, où j’accueillais des femmes violentées, ou plus tard, comme responsable de personnes ayant une déficience intellectuelle, j’ai gardé ce désir profond de faire grandir les personnes dans tout leur être.  À l’école de la vie, on apprend à vivre avec les fragilités humaines, à aimer sans condition, gratuitement.

 

   Retraitée, je m’intéresse au Groupe Espérance et Cancer. De simples mots d’encouragement chassent les nuages pour faire place au soleil…  J’aime redire avec Mère Saint- Louis : «Tout est grand quand c’est l’Amour qui le fait.» Tout faire par Amour comme un vrai disciple de Jésus et une vraie fille de Mère Saint-Louis.

 

   En 2004, mon pèlerinage en Bretagne m’a appris à aimer Mère Saint-Louis encore plus. Un vrai disciple de Jésus doit fleurir où Dieu l’a planté. Parfois, Dieu nous déracine… Mère Saint-Louis a dû quitter Paris pour Vannes. Après Montréal, me voici en Beauce pour poursuivre ma mission. Leonard Cohen a raison :

 

« On vient sur terre pour aimer

Pour vivre ensemble et partager

Et faire de chaque jour un feu de joie

La vie est une symphonie

Chacun en fait partie

Ensemble il faut chanter : Alléluia!

 

 

Cécile Carlos, a.s.c.s.l.

En savoir plus sur une femme exceptionnelle

De Louise-Élisabeth à Mère Saint-Louis : dans cette brochure, tu peux suivre son itinéraire humain et spirituel, sa recherche pour une vie réussie, qui peuvent entrer, aujourd’hui, en résonnance avec bien d’autres...

Consulter la Brochure en format PDF